Rechercher
  • Olivier Lebleu

Le slow tourisme, une nouvelle façon de voyager

Le slow tourisme : qu'est-ce que c'est ?

Le "slow tourisme" est une nouvelle forme de voyage apparue au début des années 2000 qui consiste à prendre son temps en privilégiant des destinations plus locales et des moyens de transport avec un impact écologique plus faible . Inspiré des tendances de la "slow food" et de la "slow life" apparues en Italie dans les années 1980, la philosophie du slow tourisme permet de se déconnecter et de se recentrer sur ce qui nous entoure.

Cette nouvelle expérience du voyage fait chaque année de plus en plus d’adeptes et présente de nombreux avantages. Elle permet de prendre le temps de s’imprégner de l’endroit dans lequel on se trouve, d'aller à la rencontre de l'autre et de laisser place à l'imprévu pour vivre de nouvelles émotions.


La tendance d'un tourisme plus responsable, plus actif

La tendance du slow tourisme prend ses racines avec l'emergence d'un tourisme durable, solidaire, éco-sensible. Elle s’adresse a une cible sensible à l'idée d'un voyage éco-responsable. Face aux conséquences du tourisme de masse, la sensibilisation au slow tourisme semble être la réponse au tourisme de demain.

Le slow tourisme incite à un voyage plus authentique, à l'autre bout du monde hors des circuits habituels ou tout près de chez vous, au vert à la campagne.


Le slow tourisme incite aussi de plus en plus à un tourisme plus actif, où les sites remarquables se visitent en courant, marchant, à vélo, en fauteuil roulant, etc.

Opter pour une nouvelle forme de mobilité douce

Repenser sa manière de voyager c'est aussi et peut-être surtout repenser sa manière de se déplacer d'un site à l'autre. Comment valoriser la mobilité douce pendant un voyage professionnel ou purement touristique ?

En utilisant une mobilité plus respectueuse de notre environnement.


Quelques exemples à mettre en pratique lors de votre prochaine escapade :

  • la course à pied ;

  • la randonnée pédestre ;

  • le tourisme à vélo ;

  • les visites en trottinette ;

  • le tourisme fluvial ;

  • le tourisme à cheval ;

  • le tourisme en train ;

  • ...

Le slow tourisme, une nouvelle opportunités pour les territoires

Les collectivités territoriales ont leur rôle à jouer dans cette dynamique de slow tourisme. Adopter le slow tourisme, c’est agir en faveur d’un tourisme plus durable pour l'environnement, plus actif pour la santé et le bien-être de chacun.

Cette nouvelle forme de tourisme réduit les déplacement longue distance, permet les rencontres avec la population locale et donne l'opportunité de découvrir de nouvelles activités douces comme le vélo, la marche ou la course à pied.

En faisant le choix de ce nouveau positionnement, les collectivités territoriales peuvent fédérer leurs commerces autour d'un réseau local et attirer de nouveaux touristes.

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout